Pas besoin de brancher la batterie de ce vélo électrique solaire

Vélos électriques solaires de Moving Power Lab

Vouloir faire rouler un véhicule électrique à l’énergie du soleil est un objectif poursuivi un peu partout sur la planète. Proposer au public un vélo efficace à ce sujet est une autre histoire. C’est en tout cas autour de ce projet que s’active en France la jeune société Moving Power Lab.

Solar Commuter

Dans notre pays qui sert de point de départ depuis 10 ans à la course de vélos solaires The Sun Trip, il est réjouissant que le concept s’apprête à être proposé au grand public pour une utilisation quotidienne. Pour que ça fonctionne, plutôt que d’enfermer le deux-roues, il faut au contraire l’exposer au soleil. C’est la condition nécessaire pour retrouver en une journée entre 10 et 50 km d’assistance électrique.

Une solution idéale pour ceux qui se rendent chaque jour au bureau ou à l’université à quelques kilomètres de chez eux ? C’est clairement ce que laisse penser Moving Power Lab en baptisant son vélo solaire « Solar Commuter » (navetteur solaire).

Créée par les trois ingénieurs informaticiens Eric Gignoux, Xavier Lebreton et Sébastien Rothhut, la startup ambitionne de commercialiser d’ici la fin de la présente année 2024 leur premier modèle dans une fourchette de prix entre 3 000 et 4 000 €. Ce qui en ferait une offre concurrentielle intéressante au regard des économies que ce VAE permettrait de réaliser sur sa durée de vie. Et ce, avec la fierté de circuler sur un engin à part et en avance sur la piste de la mobilité durable.

Phase de tests

En découvrant la localisation de la jeune entreprise sur le secteur de Sophia Antipolis, la première idée qui m’est arrivée en tête c’est que le trinôme devrait présenter leur Solar Commuter à SAP Labs dont le parc de véhicules d’entreprise est désormais entièrement composé de modèles électriques et hybrides rechargeables.

Pourquoi ne suis-je finalement pas étonné d’apprendre que la rencontre a déjà eu lieu, le 18 janvier dernier, lors d’un événement organisé par l’entreprise installée à Mougins et consacrée à la mobilité branché. Sauf qu’avec Moving Power Lab, on ne branche plus. SAP Labs correspond exactement au ciblage également B2B souhaité par l’équipe innovante. Un vaste parking bien dégagé aide davantage qu’une rue à maximiser l’exploitation de la luminosité sur le panneau solaire.

Des assureurs et établissements financiers commencent à proposer des flottes de vélos à assistance électrique à leurs collaborateurs pour leurs trajets domicile-bureau, mais aussi pour visiter les clients. Il n’est donc pas surprenant que la caisse régionale et la fondation du Crédit Agricole de Provence-Côte d’Azur aient soutenu le financement des prototypes du Solar Commuter.

Mis à l’épreuve

Au quatrième trimestre 2023, trois prototypes du vélo solaire de Moving Power Lab ont été réalisés dans les locaux du fablab SoFAB – Telecom Valley et de Polytech Nice Sophia. Ils servent en particulier à éprouver la solidité et la durabilité du support qui se fixe au niveau du porte-bagages et reçoit les cellules photovoltaïques. Cette plateforme est obtenue d’une imprimante 3D qui permet une fabrication rapide, économique et locale.

Vélos électriques solaires de Moving Power Lab

Si le panneau est implanté sur la partie la plus adéquate pour maximiser l’exposition aux rayons solaires, elle condamne a priori l’habituel porte-bagages si utile à ceux qui utilisent un vélo pour un peu tous les trajets du quotidien.

Ce qui impose de réfléchir à la manière de transporter avec soi quelques affaires comme un ordinateur portable, des livres ou des dossiers, ainsi que le repas du midi. Plusieurs solutions sont possibles, tels l’ajout d’un porte-bagages à l’avant, l’adoption de sacoches basses à l’arrière et, pourquoi pas, compléter la plateforme solaire avec une sorte de tiroir sur mesure qui se logerait dessous.

Idées complémentaires

Avant de figer un modèle économique et/ou commercial, une startup se doit de balayer les déclinaisons possibles de ses concepts et d’envisager de larges débouchés. Moving Power Lab a ainsi envisagé de proposer aussi son idée sous la forme d’un kit à faire monter ou à adapter soi-même sur un vélo existant.

L’ensemble fourni comprendrait en particulier le moteur, la batterie, le panneau solaire, le câblage et toute la partie électronique. Mais bien sûr pas de chargeur à brancher à une prise domestique.

Distinguée par l’appel à projets eXtrême Défi de l’Ademe, la startup est également embarquée dans la réalisation d’un quadricycle électrique et solaire prolongeant le concept du Solar Commuter. L’ouverture d’un site Internet marquera le passage à la phase commerciale des idées de l’équipe qui a su motiver des étudiants de Polytech Nice Sophia.

Philippe SCHWOERER
Philippe SCHWOERER

Journaliste

Auteur et journaliste, Philippe est un passionné de voitures électriques et de nouvelles mobilités depuis de très nombreuses années.


Les bons plans vélos électriques

Tous les modèles de vélos électriques

Sur le même sujet

Annonces

Commentaires

2 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
UnTypeLambda
1 mois il y a

L’énergie pour produire ces pv aurait pu servir à produire une batterie plus grosse.

Leroy J-C
1 mois il y a

J’ai l’impression que l’on privilégie la technologie à l’usage pratique d’un vélo. Comme mentionné, quid du porte-bagages ? N’oublions pas que le soleil est un intermittent du spectacle, d’où, sur un an, combien de temps pourra-t-on recharger ? Et puis le prix exorbitant. Copie à revoir.