Vélo électrique : les français séduits mais freinés par les prix

Adeline ADELSKI · 27 Sep 2022 8:30 · 2
Vélo électrique : les français séduits mais freinés par les prix

D’après une récente étude menée par YouGov pour Upway, l’intérêt des Français pour la mobilité douce est croissant. Remplacer la voiture par la marche à pied ou le vélo électrique : tendance du moment ou initiative durable ?

Avec cette étude sortie en septembre 2022, le spécialiste du vélo reconditionné Upway et YouGov ont mis au jour la façon dont les Français se déplacent et envisagent de se déplacer à l’avenir, tout en se penchant sur les leviers qui influencent ces décisions. Quelques informations essentielles se dégagent de ce rapport :

  • 1/5e des répondants envisagent le vélo électrique pour leurs déplacements quotidiens.
  • 1/3 des répondants pratiquent déjà l’écomobilité et ¼ d’entre eux utilisent le vélo électrique.
  • À Paris, 77 % des répondants pratiquent l’écomobilité.
  • 17 % des Parisiens utilisent déjà le vélo électrique.
  • 69 % des répondants privilégient la marche à pied pour les trajets du quotidien.

On trouve ensuite les transports en commun, vélos, trottinettes et le covoiturage, parfois adoptés pour des raisons économiques ou pratiques, mais qui permettent tout de même de réduire les émissions de gaz à effet de serre liées aux déplacements.

À lire aussi Ces 7 innovations qui vont secouer le vélo électrique

Un contexte global propice au vélo électrique

Les Français interrogés lors de l’étude apprécient le vélo électrique, car il permet de couvrir plus de distance que les autres modes de mobilité verte ou la marche, sans se fatiguer. La pratique du vélo électrique fait baisser le stress, et 36 % des Français (et 42 % des retraités) le considèrent comme un allié bien-être.

Chez un tiers des répondants, c’est le contexte environnemental qui motive la décision de passer au vélo électrique pour réduire l’impact de leurs déplacements, notamment chez les 18-25 ans. Chez d’autres, c’est pour éviter les transports en commun trop bondés (39 % des Parisiens et 27 % des Français) ou les embouteillages (19% des personnes interrogées). Enfin, la récente hausse des prix du carburant est à l’origine de l’attrait de 29 % des répondants pour le vélo électrique.

À lire aussi Le vélo électrique aussi bon pour la santé que le vélo mécanique

Le prix, principal frein à l’achat

D’après l’étude de terrain réalisée auprès de 1 005 personnes début septembre, le prix élevé des vélos électriques empêche 57 % des non-usagers à passer le cap. Heureusement, le marché de la seconde main et du vélo électrique reconditionné se développe.

« On a fait le constat que dans le marché du vélo électrique, on avait d’un côté des produits neufs, très chers, et de l’autre un marché de l’occasion avec des produits en très mauvais état », déclare Toussaint Wattinne, co-fondateur d’Upway. C’est pourquoi, après seulement un an d’existence, la start-up française s’est déjà implantée en Allemagne, en Belgique et aux Pays-Bas où elle reconditionne des vélos électriques et les revend en ligne, à petit prix et garantis un an.

À lire aussi 10 raisons – dont certaines étonnantes – pour lesquelles certains hésitent encore à passer au vélo

Voir le catalogue Upway

 

 

 


Les bons plans vélos électriques

Tous nos modèles de vélos électriques

Sur le même sujet

Annonces

Commentaires

2 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Untypelambda
2 mois il y a

Enormément de personnes préfèrent la marche ça fais faire du sport c’est écologique et économique.

Bobby
2 mois il y a

A comparer au coût d’acquisition puis d’entretien d’une voiture : les français ne savent pas compter.