A Paris, les trottinettes électriques seront bientôt immatriculées

Adeline ADELSKI · 26 Nov 2022 16:30 · 2
A Paris, les trottinettes électriques seront bientôt immatriculées

Les trois opérateurs de micromobilité en contrat avec la mairie de Paris viennent de dévoiler onze propositions en matière de sécurité pour convaincre Anne Hidalgo de ne pas revenir en arrière sur la législation concernant les trottinettes électriques à Paris. Parmi les mesures phares figure la mise en place de plaques d’immatriculation sur l’intégralité de la flotte dès le 1er décembre 2022.

Les trottinettes électriques font désormais partie intégrante de l’offre de transports parisienne. Ce constat est partagé par 88 % des Parisiens, d’après un sondage IPSOS de septembre 2022, et les chiffres d’utilisation le prouvent : 1 trajet démarre toutes les 4 secondes à Paris sur une trottinette électrique en libre-service Dott, Lime ou Tier. La Ville de Paris a d’ailleurs demandé à ces trois opérateurs des propositions concrètes pour améliorer la coexistence des trottinettes électriques avec les autres usagers de l’espace public.

Dans leur livre blanc « Trottinettes en libre-service à Paris : la réalité des chiffres et des usages », Dott, Lime et Tier affirment que l’utilisation des trottinettes dans la capitale est en constante croissance : en deux ans, il a augmenté de 71 %, alors que le nombre de véhicules déployés est resté le même, soit 15 000.

Livre blanc Dott, Tier, Lime

Source : livre blanc « Trottinettes en libre-service à Paris : la réalité des chiffres et des usages », Nov 2022

Les opérateurs de micromobilité partagée ont d’ailleurs renforcé la sécurité, la durabilité des trottinettes et ont bien avancé sur les problèmes de stationnement, avec désormais 96 % de trottinettes bien garées à Paris. Les problèmes de saturation ont baissé, grâce aux algorithmes anti-saturation mis en place, même si le réseau de places de parking est encore insuffisant.

À lire aussi Trottinette électrique : une interdiction aux mineurs bientôt généralisée ?

Des propositions pour améliorer la sécurité

 

Illustration Dott Paris

©Dott

Voici les onze mesures proposées par les opérateurs parisiens :

  • Vérification de l’âge des utilisateurs : les opérateurs contrôlent les cartes d’identité pour s’assurer qu’ils sont majeurs.
    ✅ Mesure effective dès le 28 novembre
  • Immatriculation des trottinettes en libre-service : l’ensemble de la flotte sera équipé d’une plaque d’immatriculation pour faciliter le travail de verbalisation de la police en cas de non-respect du code de la route.
    ✅ Mesure effective dès le 1er décembre
  • Exclusion des contrevenants : les conditions générales d’utilisation des trottinettes incluront la possibilité d’imposer une pénalité pouvant aller jusqu’à la radiation en cas de récidive pour les cas de circulation sur les trottoirs et de conduite à deux.
  • Financement d’une expérimentation de vidéo-verbalisation : les trois opérateurs ont proposé à la Ville de Paris d’intégrer les trottinettes électriques dans le parc de véhicules concernés par la vidéo-verbalisation, pour détecter et sanctionner les atteintes au code de la route.
  • Détection de la circulation sur trottoir : Dott, Lime et Tier expérimentent les différentes technologies permettant de détecter les trottoirs, pour bloquer les trottinettes qui y circulent.
  • Campagne commune d’éducation des usagers : sur leurs trois applications mobiles, les entreprises s’engagent à sensibiliser sur les règles et le code de la route, notamment concernant la conduite à deux et la circulation sur les trottoirs.

À lire aussi Trottinette électrique et réglementation : tout ce que vous devez savoir

Des propositions pour une meilleure intégration des trottinettes dans l’espace public

  • Création d’un observatoire de la micro-mobilité : les opérateurs vont partager les données telles que l’usage des trottinettes, la fréquentation des réseaux de stationnement, l’accidentologie, les performances environnementales, au service des politiques publiques et de l’amélioration continue des services.
  • Doublement du nombre de patrouilleurs : les agents dédiés au repositionnement et au rééquilibrage des stations seront deux fois plus nombreux dès le printemps prochain. Leur nombre a déjà augmenté de 20 % au mois d’octobre, pour tout l’hiver.
  • Financement des infrastructures : les opérateurs proposent de financer des places de stationnement supplémentaires pour les trottinettes, en augmentant la redevance qu’ils versent à la Ville de Paris.
  • Incitation à la marche : pour encourager les Parisiens à privilégier la marche lors des trajets très courts, les trois acteurs s’engagent à proposer des tarifs dégressifs pour les longs trajets.
  • Financement de trottinettes accessibles aux PMR : Dott, Lime et Tier vont co-financer à hauteur de 50 % l’offre de location longue durée des trottinettes OMNI, accessibles aux personnes à mobilité réduite.

À lire aussi Trottinettes électriques : pourquoi les femmes sont moins séduites

Henri Moissinac, PDG de Dott, Wayne Ting, PDG de Lime et Lawrence Leuschner, PDG de Tier, ont déclaré conjointement :

« Les trottinettes électriques partagées offrent aujourd’hui un service de mobilité efficace, très encadré et plébiscité par des centaines de milliers de Parisiens. Nous avons entendu les demandes de la ville de Paris et estimons avoir apporté des réponses concrètes et efficaces. […] Nous ne doutons pas que Paris préservera son leadership en matière de lutte contre la pollution et de développement des mobilités douces. Nous n’envisageons pas une interdiction qui serait un retour en arrière au moment où la plupart des grandes capitales mondiales pérennisent ce type de service. »

Et vous ? Que pensez-vous de cette série de mesures ? Vous parait-elle pertinente ou trop sévère ? N’hésitez pas à donner votre avis dans les commentaires !

À lire aussi Trottinette électrique : quels avantages et quels inconvénients ?

 


Les bons plans trottinettes électriques

Tous nos modèles de trottinettes électriques

Sur le même sujet

Annonces

Commentaires

2 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
BIARD
2 mois il y a

explicatif

BIARD
2 mois il y a

Bonjour,
afin de ne plus avoir de trottinettes utilisées à 2 voire 3 paires de pieds, pourquoi ne pas mettre de détecteurs qui bloqueraient le démarrage ?
Une paire de pieds OK mais 2 ou 3, la trottinette ne pourrait pas demarrer ou stopperait message vocal ecplicatif â la clé.