Ce vélo-cargo électrique associe charge rapide et transmission intégrale

Philippe SCHWOERER · 1 Août 2022 11:30 · 4
Ce vélo-cargo électrique associe charge rapide et transmission intégrale

L’université d’Ulm et l’institut des concepts de véhicules qui dépend du centre aérospatial allemand viennent de présenter un étonnant vélo cargo électrique imaginé pour faciliter la vie des professionnels dans les villes encombrées. En plus de la motricité intégrale, il est doté de la régénération au freinage, de systèmes d’aides au pilotage, du dispositif V2L et de la recharge rapide en courant alternatif.

En quelques chiffres

Trois mètres : c’est la longueur de ce vélo cargo électrique de 170 kg conçu par l’université d’Ulm et le centre aérospatial allemand pour transporter en particulier 8 bacs euro de 60 x 40 cm. Empilables, à raison de 3 par étage (l’un d’eux est remplacé au premier niveau par le système de refroidissement), ils pourraient accueillir une charge totale utile de 100 kg.

D’autres engins de cette catégorie sont plus courts ou plus longs. L’originalité du présent deux-roues est ailleurs. Les partenaires assurent que c’est le premier modèle doté de la régénération au freinage et de la recharge rapide 2C. Il serait possible de retrouver 80 % d’énergie en 30 minutes en branchant ce vélo sur une des nombreuses bornes de recharge 22 kW AC installées dans l’espace public pour les voitures électriques.

Ce qui est facilité par un système de gestion de la température dans le pack 60 V (tension maximale limitée à 56 V par la ventilation). Il s’agit d’un circuit frigorifique avec fonction pompe à chaleur capable de réchauffer les cellules avant recharge afin de bénéficier rapidement d’une puissance importante, et de les refroidir au besoin pendant l’opération. Dans cette deuxième phase, il élimine aussi les calories inutiles au niveau du chargeur.

80 km d’autonomie

Avec une vitesse de pointe de 45 km/h qui l’exclut de la catégorie européenne VAE, cet utilitaire est animé par 2 moteurs électriques, dont la puissance n’a pas été précisée dans le compte-rendu du projet. Celui installé dans la roue avant 26 pouces (20 pouces pour celle à l’arrière) devient générateur en phase de décélération.

Différentes simulations et comparaisons, avec les véhicules qu’il pourrait avantageusement remplacer, ont été réalisées. Elles ont par exemple permis d’estimer l’autonomie à 80 km avec une batterie d’une capacité énergétique utile de 2,86 kWh (3,2 kWh de capacité brute), si le vélo cargo, le cycliste et la charge affichent sur la balance un total de 300 kg. Soit une consommation de 3,575 kWh/100 km.

Via une prise Type 2, la recharge peut être effectuée sur 2 ou 3 phases de chacune 2 kW sur le pack développé avec Varta Microbattery. Celui-ci est composé de 14 modules reliés en série et formés individuellement de 14 cellules (64 Ah). Le câble est alors verrouillé pour empêcher le vol ou une déconnexion intempestive.

Vélo cargo électrique du projet ZEC-Bike

ZEC-Bike

Ce vélo cargo électrique est le fruit d’un travail conjoint mené sur 4 ans dans le cadre du projet ZEC-Bike (Zero-Emission Cargo Bike for Smart Cities = vélo cargo à zéro émission pour les villes intelligentes).

Ingénieur, chef de groupe de recherche à l’université d’Ulm, et coordinateur du programme, Michael Buchholz a avancé 3 exemples très différents et ouverts d’utilisation possible : « coursiers dans les rues étroites d’une vieille ville, élimination écologique des déchets verts des parcs municipaux, commerce de produits alimentaires réfrigérés sur les marchés ».

Grâce à une fonctionnalité V2L (Vehicle-to-load = du véhicule à des appareils à alimenter), ce cyclomoteur électrique est parfaitement adapté aux artisans qui pourront brancher au besoin sur sa prise antichoc des outils électroportatifs. Le service est même exploitable en roulant. Ce qui permet par exemple de recharger pendant le trajet la batterie d’une perceuse électrique ou d’alimenter un petit réfrigérateur.

À lire aussi Decathlon Longtail : le vélo cargo électrique multifonction à prix sympa

Stabilité et sécurité d’utilisation

Une des priorités accordées au concept était la stabilité au service de la sécurité d’utilisation, à petites comme à grandes vitesses. Elle a été obtenue en choisissant une plateforme d’embarquement très basse, coincée entre le pilote et la roue arrière. Mais aussi en répartissant le couple et la puissance de freinage sur les 2 roues. Et ce, en fonction de la situation sur le terrain.

En outre, différents capteurs renseignent le système de contrôle sur l’angle et le couple de braquage, les forces qui agissent sur le vélo cargo en fonction de la répartition de la charge (pilote et objets transportés), le roulis, et le moment d’inertie. En cas de situation critique, par exemple un risque de bascule de l’engin, des messages d’alerte sont transmis au cycliste par le guidon (retour haptique), via un petit moteur.

Pour rectifier l’angle de braquage, ce dernier peut durcir la direction où le couple maximale passe de 0,5 à 4,8 Nm. Cette valeur a été étudiée afin que le pilote puisse toutefois conserver le contrôle sur la machine.

Vers la commercialisation

Deux versions de ce vélo cargo électrique ont été dévoilées ce jeudi 21 juillet 2022 au ministère de l’Economie, du Travail et du Tourisme du Land de Bade-Wurtemberg qui a financé la recherche à hauteur d’un million d’euros.

Avec ces 2 démonstrateurs fonctionnels, le projet ZEC-Bike entre dans une nouvelle phase : celle des tests et des essais en situations réelles.

Des utilisateurs cibles ont été identifiés, pour lesquels des solutions de financement ont déjà été imaginées. Ce qui montre que le concept sera prochainement amené à l’étape de développement puis de commercialisation.

À lire aussi Envision Streek : l’étonnant vélo-cargo électrique japonais

Vélo cargo électrique du projet ZEC-Bike

 

Tous nos modèles de vélos électriques

Sur le même sujet

Annonces

Commentaires

4 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Toto
6 jours il y a

Excellente idée, comme tout ce qui peut remplacer les poêles à fuel, surtout en ville. Hâte d’en voir à Paris. Et ça n’a rien de foireux, c’est juste moche, comme du tuning, un panzer premium noir mat ou les goûts d’un footballeur.

geemy
5 jours il y a
Reply to  Toto

c est quand même excessivement lourd (170kg) et encombrant pour la capacité de chargement (100kg).pour transporter des chose encombrantes mais légères?
Mais il faut qd même saluer l’effort d integration d une pompe a chaleur permettant de chauffer ou refroidir la batterie selon les besoins, la charge rapide, les deux roues motrices et le freinage regeneratif, la capacité de la batterie, la vitesse suffisante et adaptee. par contre les « aides à la conduites » qui durcissent la direction du vélo … je n y crois pas. soit le véhicule est suffisamment maniable et stable pour être conduit (par des professionnels ) dans ce cas les aides devraient être superflues(je ne parle pas de techno éprouvée comme l abs par exemple, qui est commence a arriver sur les vélos electriques, dans le cas contraire je ne ferai pas confiance à un système qui me prévient par des vibrations que je suis sur le point de tomber ?? ou qui durcirait la direction subitement pour « éviter un accident »…sur un deux roues, tout intervention extérieures inattendue sera probablement plus un facteur de risque qu autre chose. comme avoir un passager a moto qui se pencherait subitement en plein virage
la position de conduite à l’ air assez terrible. je n aimerais pas passer 8h au guidon de cette chose
Il y a des bonnes idées mais je ne suis pas persuadé des avantages d une trottinette/scooter géant VS vélo cargo classique.
Il faut revenir à la planche a dessin

Last edited 5 jours il y a by geemy
ea37
7 jours il y a

Bonjour,
Merci pour cet article et le présentation de ce véhicule aux caractéristiques innovantes. En revanche, par définition, un vélo dispose de pédales sans lesquelles il n’est pas possible d’avancer, y compris pour les VAE. L’engin présenté ici ne rentre pas dans cette catégorie et son conducteur n’est donc pas un cycliste.

Benoit
7 jours il y a

Sauf que ce n est pas un velo. Mais un concept de véhicule électrique foireux.