Le marché du vélo sera compliqué en 2024 : Scott anticipe et emprunte 160 millions d’euros pour traverser la tempête

Adeline ADELSKI · 18 Jan 2024 17:00 ·

La géopolitique mondiale et le retour à la normale post-covid ont un impact fort sur les finances des fabricants de vélos. L’année 2024 ne se fera d’ailleurs pas sans dégâts et Scott Sports l’a bien compris. Le fabricant suisse préfère anticiper en contractant un prêt de 160 mililons d’euros auprès de Youngone Corporation, le groupe coréen qui le détient.

Youngone, qui détient 50,01 % des parts de Scott Sports, vient d’annoncer lui avoir accordé un prêt de 160,6 millions d’euros pour soutenir son fonds de roulement, en particulier le paiement des salaires. La marque helvète a déjà reçu les deux tiers de la somme et le reste sera versé dans le courant de l’année. Pourtant, Scott Sports est une entreprise rentable, alors pourquoi avoir besoin d’une telle injection de fonds ?

Un ralentissement de la demande des consommateurs est un premier facteur, car, après les années fastes du Covid et ses confinements, l’industrie du deux-roues commence à subir quelques pressions. En octobre dernier, le dirigeant du marketing de Scott Sports, Reto Aeschbacher, avait fait savoir que l’entreprise s’attendait à une nouvelle période de vaches maigres jusqu’à la fin du troisième trimestre 2024.

Une autre raison affecte fortement le secteur de la fabrication de vélos électriques : les retards de livraison dus à la crise de la mer Rouge. Les attaques perpétuées par les Houthis, un groupe séparatiste yéménite, contre les navires transportant des containers, obligent ces derniers à prendre des itinéraires plus longs et, conséquemment, les tarifs du transport maritime ont grimpé en flèche. Une période exceptionnelle donc, qui nécessite quelques ajustements, notamment financiers.

Source : Bike EU

 


Annonces

Commentaires

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments