Nakamura e-Century Gravel : la réponse d’Intersport au succès grandissant des vélos électriques e-gravel

David Nogueira · 12 Juin 2023 13:00 · 3

Le succès des vélos dits « gravel » est grandissant et cela n’a pas échappé à Nakamura et ses enseignes Intersport qui proposent d’ores et déjà des modèles musculaires. Solution plébiscitée pour leur sportivité et leur polyvalence, ils sont convoités dans une utilisation « vélo-taf » pour ces raisons, comme pour leur capacité à accueillir des accessoires permettant de transporter quelques affaires. Le week-end, ils deviennent des partenaires de routes redoutables, polyvalents et désormais très endurants une fois équipés d’un moteur électrique. Cleanrider a pu découvrir en avant-première le nouveau Nakamura e-Century Gravel.

Le e-Century Gravel est l’autre nouveauté présentée par Nakamura dans le cadre de sa journée dédiée à la presse. Après le Nakamura e-Cross City, qui permet au constructeur de faire ses premiers pas sur le marché des « petits vélos cargos », place à ce modèle Gravel qui inaugure le premier modèle du genre équipé d’un moteur électrique. Le e-Century Gravel complète ainsi une gamme déjà composée de vélos musculaires, à savoir les Gravel 170 et 250.

Selon Michel Phaff, Manager Produit sur la catégorie Vélo (avec qui nous avons eu la chance d’échanger), cette catégorie de vélo a le vent en poupe et il était important pour Nakamura de répondre aux demandes des clients à la recherche d’un modèle à assistance électrique. Reste que ce modèle ne sera pas disponible avant l’automne à un prix public annoncé de 2 000 euros. Un tarif plutôt bien placé, mais découvrons l’engin d’Intersport d’un peu plus près.

Le Naka e-Power Mid à la rescousse

Toujours selon Michel Phaff, les modèles Gravel sont très demandés par la clientèle pour leur conception qui permet d’accéder à une certaine polyvalence et un dynamisme qui permet aux cyclistes de se faire plaisir, quelles que soient les situations. Toutefois, en tant que solution de transport pour se rendre au travail, il convient de soulager l’effort du cycliste qui préfèrera éviter d’arriver en nage. L’assistance électrique est la réponse technique attendue et mise en place par Nakamura avec l’intégration du moteur Naka e-Power Mid.

Il s’agit d’un moteur déjà existant en gamme, partagé avec d’autres modèles et qui s’inscrit dans une gamme dont le plus performant est baptisé Naka e-Power Max, équipant notamment l’un des best-sellers, à savoir le VTT électrique e-Summit 740 d’Intersport que nous testerons prochainement dans nos colonnes. Ce dernier offre un couple de 100 Nm contre 80 Nm pour ce e-Power Mid. Comme toujours et conformément à la réglementation des vélos électriques, l’assistance est active jusqu’à 25 km/h, puis se coupe pour laisser place à 100% d’effort musculaire. Questionné sur le sujet, Michel Phaff nous indiquera que le moteur oppose très peu de résistance une fois cette limite atteinte pour permettre d’apprécier le dynamisme du e-Century Gravel. Qui testera verra…

Installé en position centrale, ce moteur pèserait moins de trois kilos (le vélo pèserait lui moins de 20 kg). Surtout, il est associé à un capteur de couple qui permet de tirer meilleur parti de l’assistance avec une sensation de conduite plus naturelle. D’ailleurs, ce e-Century Gravel propose, en plus des modes Eco, Sport et Boost, un mode Smart qui se charge d’appliquer la puissance du moteur en fonction de la force appliquée sur les pédales. Ce mode Smart peut ensuite être configuré selon deux profils :

  • Le premier mode, City, est configuré de sorte à offrir un couple important, voire maximale (80 Nm) assez rapidement afin que les multiples démarrages et redémarrages en ville se passent bien.
  • Le second mode, appelé VTT, offrirait une puissance d’assistance plus linéaire.

Autant de configurations qui passent soit directement depuis la petite console (la D-18), soit via l’application mobile qui fera aussi office de tableau de bord. Quoi qu’il en soit, l’engin est couplé à un système Shimano GRX avec transmission SRAM APEX à 11 vitesses avec les changements de vitesse sur la manette gauche.

 

Jusqu’à 100 km d’autonomie

Selon Intersport, le nouveau e-Century Gravel est capable de parcourir 100 kilomètres avec une charge complète. Comme toujours, l’autonomie réelle dépendra de votre capacité à produire des efforts. Sans quoi cette batterie de 36 V et 12,7 Ah, soit 460 Wh, pourrait se montrer moins endurante. Ajoutons qu’il s’agit d’une batterie amovible et que Nakamura annonce environ 3 heures pour refaire le plein grâce à un chargeur 4A.

En matière de freinage, Nakamura opte pour un système hydraulique avec des disques de 160 mm à l’avant comme à l’arrière. À noter que les jantes nous ont été présentées comme pouvant être migrée vers du tubeless. Les pneus Chaoyang 700 x 38C sont quant à eux assez classiques.

 

Des finitions perfectibles

Vous l’aurez sans doute remarqué au fil des photos publiées dans cet article que certaines des finitions de ce e-Century Gravel sont perfectibles. En fait, nous pensons essentiellement aux cordons de soudure appliqués aux différentes parties de l’assemblage de ce cadre en aluminium.

Ceux-ci sont très visibles et parfois assez grossiers par endroits. Un point que nous avons partagé avec Michel Phaff et qui nous a expliqué qu’améliorer ce point de finition engendrerait un coût assez significatif. En l’état, les différences pièces du cadre sont soudées, puis les vélos sont peints – dans les usines françaises de Nakamura d’ailleurs. Pour qu’il soit possible d’améliorer la finition des soudures, il faudrait procéder à l’équivalent d’une seconde soudure visant à apporter la matière nécessaire pour polir ensuite le tout.

C’est en tout cas ce qu’on nous expliquera sur place, mais force est de constater que sur un vélo à 2000 euros, c’est un peu dommage, même si ce Nakamura e-Century Gravel n’est pas le seul à souffrir de ce type de finition. N’hésitez pas à partager avec nous votre point de vue sur le sujet. Est-ce que celles-ci sont rédhibitoires pour vous ?

Intersport – Le Nakamura e-Century Gravel en bref

  • Moteur : e-Power Mid 80 Nm
  • Vitesse d’assistance : 25 km/h
  • Batterie : 460 Wh – 36V – 12,7 Ah
  • Autonomie max : 100 km
  • Temps de charge : 3 heures
  • Freins : disques hydrauliques 160 mm AV/AR
  • Jantes : 28 pouces
  • Pneus : Chaoyang 700 x 38C
  • Transmission : SRAM APEX 11 vitesses
  • Prix : 2 000 €
  • Disponibilité : Automne 2023


Les bons plans vélos électriques

Tous les modèles de vélos électriques

Sur le même sujet

Annonces

Commentaires

3 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Pierrot
8 mois il y a

Bonjour, je suis en possession d’un Nakamura E-Century ( donc vélo route à assistance électrique ), acheté neuf à 1’600 euros, sur lequel j’ai monté des pneus gravel tubeless ( + 70 euros ). Pour 1’670 euros j’ai un super vélo gravel qui passe partout, un peu limite quand même dans les passage très rocailleux ( typés VTT engagés ). Aucun regret.

Ensuite je l’ai complètement modifié ( mais c’est un choix perso, qui l’a pas mal transformé…).
-fourche hydraulique Rockshop Rudy 45mm ( vraiment un plus pour rouler vite sur les chemin un peu défoncés )
-tige de selle télescopique 50mm ( je n’ai pas pu plus, vu que je ne suis pas très grand !! )
-changement de potence ( beaucoup plus courte et verticale, mal de dos et cervicales )
-guidon gravel ( mais là aussi, pas une obligation )
-pédale mixtes plates et automatiques Time LINK
-j’ai tout changé mon étagement de vitesse ( plateau de 38 à la place de 44, kit ( Ratio 1×12 Wide Ratchet )pour passer de 11 à 12 vitesses dans la manette Sram Apex1, chaine 12V, cassette 12V ( 11/50 à la place de 11V en 11/44 ), dérailleur Sram Eagle 12V )
-poids supplémentaire environ 1kg ( de 17 à 18 kg, mais moins lourd qu’un VTT à 23 ou 25 kg )

Victoire
6 mois il y a
Reply to  Pierrot

En Somme un vttae semi rigide..?

Pierrot
6 mois il y a
Reply to  Victoire

Salut. Non pas vraiment. La suspension avant ne fait que 4cm de débattement, le guidon est un cintre typé gravel ( donc route avec poignées penchées ). Sur la route, on roule presque comme avec un vélo de route ( ce qui n’est pas le cas d’un VTT ), avec une section de pneu moyenne, Sur le terrain cassant ( grosses roches, boue, racines ), il n’a pas du tout les capacités d’un VTT ( franchissement, confort ) . Vraiment rien à voir. C’est un gravel, avec ses avantages et ses inconvénients. Mais pour mon utilisation, c’est idéal. Selon ce que l’on recherche, ce ne sera pas le cas pour tout le monde !