Intersport premier producteur de vélos électriques en France, loin devant Decathlon

Intersport vient de dévoiler de très bons résultats pour l’année 2023. Grâce à sa branche MFC, l’entreprise reste leader dans la production de vélos, largement devant Decathlon, son concurrent direct. Le récent rachat de Go Sport permet par ailleurs à Intersport de s’implanter plus fortement à Paris.

Avec Nakamura, Intersport est une des marques de vélos électriques les plus populaires en France avec Decathlon. Cette branche de l’enseigne sportive a participé à hauteur de 10 % de l’activité dans les très bons résultats 2023 de l’entreprise. Intersport a ainsi bouclé l’année 2023 avec 3,65 milliards d’euros de chiffre d’affaires (+11 %), soit environ 365 millions d’euros sur la vente de vélos.

320 000 vélos produits en France, loin devant Decathlon

Si nous ne connaissons pas les détails de la sous-marque de vélos Nakamura, le PDG Jacky Rihouet a indiqué à BFM Business qu’Intersport a assemblé “plus de 365 000 vélos” en 2023. Une valeur en nette baisse par rapport aux 600 000 vélos produits en 2022. Mais ça, c’est le contrecoup de l’euphorie pré-Covid qui a touché l’ensemble de l’industrie.

Usine MFC Intersport vélos
L’usine d’assemblage de vélos MFC. (©Intersport)

L’usine MFC (Manufacture Française du Cycle), propriété d’Intersport depuis 2013, reste cependant le premier assembleur de vélos en France.  Elle y a d’ailleurs assemblé 160 000 vélos électriques (vs 204 000 en 2022), représentant la moitié de l’activité du site ! La MFC devance le site Decathlon AML (100 000 vélos électriques par an), Moustache (65 000 vélos électriques) ou Arcade Cycles (60 000 vélos électriques), dont nous avons visité l’usine il y a quelque temps.

Précision importante : l’usine MFC ne produit pas que des vélos électriques Nakamura, mais aussi d’autres marques telles que Sunn, Velomad (hors Elite) ou encore le vélo électrique BCKL récemment testé.

Les vélos électriques Intersport Nakamura débarquent à Paris

“Nous avions un trou dans la raquette, avec Paris et la région parisienne”, confie Jacky Rihouet, “Grâce à la reprise de Go Sport, ce sont 42 magasins Go Sport qui vont être transformés en magasins Intersport”. Ici, la clientèle parisienne et francilienne, la plus consommatrice de vélos électriques en France, est une aubaine pour la marque Nakamura.

Cette dernière va pouvoir attaquer de front son concurrent n° 1 Decathlon et sa branche Btwin. Cela passera par la mise en avant de ses nouveautés, dont ses vélos électriques Nakamura, dans deux “flagships” à Paris, aux Halles et à République d’ici juin prochain.

Intersport magasin Paris
Les magasins Go Sport transformés en Intersport en région parisienne. (©Jacky Rihouet/Intersport)

 

Matthieu Lauraux
Matthieu Lauraux

Journaliste, essayeur

Au guidon de vélos depuis son enfance, vélotaffeur de longue date et voulant promouvoir des déplacements plus propres, Matthieu est un éternel curieux, avide de tester les nouveaux produits de mobilité urbaine,


Sur le même sujet

Annonces

Commentaires

1 Commentaire
Inline Feedbacks
View all comments
ARNAUD
22 jours il y a

Cela fait du bien de voir autant de vélos produits en Europe.