Vélo électrique : Brose monte en puissance avec son nouveau moteur 48 V

Philippe SCHWOERER · 22 Juin 2023 18:31 ·
Moteur Brose

Jusqu’à présent, le catalogue de Brose alignait une dizaine de références de moteurs pour vélos électriques, tous pour une tension de 36 V. L’équipementier vient de présenter au salon Eurobike un nouveau modèle, cette fois-ci en 48 V. Et ce, avec une certaine euphorie qui l’a poussé à adopter pour l’événement le slogan : « Brose comme jamais auparavant ».

Une histoire de tension

Ceux qui ont découvert il y a une quinzaine d’années les vélos à assistance électrique se souviennent certainement de leur lenteur à réagir et du bruit lugubre qu’ils pouvaient émettre. Depuis longtemps, les VAE ne sont plus vus comme des modèles à réserver aux personnes âgées ou présentant des problèmes de santé.

Plus légers et parfois très performants, ils permettent de s’évader en s’élançant sur des parcours difficiles et tortueux. Ce qui a été rendu possible par les progrès technologiques réalisés aussi bien sur la partie cycle que sur la motorisation électrique et les éléments qui tournent autour.

Que peut donc apporter le 48 V par rapport au 36 V ? Les passionnés d’automobiles anciennes, par exemple, ont sans doute bien dans l’oreille la différence de bruit au démarrage entre un moteur 6 et un 12 V. Le démarreur, c’est une sorte de moteur électrique. Plus la tension est élevée, meilleures sont les performances.

Pourquoi le 48 V ?

Si un moteur 36 V est largement suffisant pour pratiquer le vélo électrique dans une ville sans côtes importantes, un modèle 48 V se justifiera dès lors que la réactivité, le couple ou la vitesse de pointe seront primordiaux. Atteindre les 45 km/h, par exemple, c’est possible avec le 36 V. Le Brose Drive TF est d’ailleurs proposé pour cela.

Mais pour grimper à 60 km/h, il faudra passer au nouveau Drive3. C’est pourquoi on trouve des blocs 48 V en particulier dans des kits de conversion qui s’adressent aux cyclistes voulant quelque peu s’affranchir de la réglementation européenne relative aux VAE. Brose n’est donc pas le premier à s’intéresser au 48 V pour les vélos.

Tout comme pour ses moteurs 36 V, l’équipementier allemand laisse le choix entre l’aluminium ou le magnésium. En dehors du prix, c’est seulement une question de poids (3,4 contre 2,9 kg) et de dimensions. Puissance, couple et autres caractéristiques techniques ne bougent pas. A noter que les moteurs affichent des poids identiques, qu’ils soient en 36 ou 48 V.

À lire aussi Vélo électrique : Pinion attaque Valéo avec ce moteur ultra-innovant

Petit comparatif

Ce qu’il y a de bien appréciable avec Brose, c’est que sa gamme de moteurs pour vélos électriques est très lisible. Ce qui permet de mesurer sur le papier le gain procuré par les déclinaisons 48 V par rapport aux modèles 36 V déjà au catalogue de l’équipementier.

Pour une puissance nominale qui reste à 250 W, rien d’exceptionnel au niveau du couple annoncé à 95 Nm. Le Drive S 36 V promettait déjà 90 Nm. Le maximum d’assistance à 410 % est identique, en choisissant la version magnésium de l’ancien moteur. La compatibilité avec les vélos cargos demeure, avec cette même charge maximale de 250 kg. Toujours dans un souci de conformité avec la législation européenne en matière de VAE, la vitesse de pointe est limitée à 25 km/h, avec une aide activable sans pédaler jusqu’à 6 km/h.

Ce qui va vraiment changer en adoptant la tension supérieure, c’est sur le terrain qu’il va falloir le vérifier et l’éprouver. Ce sera par exemple une meilleure réactivité, un couple davantage disponible dès les bas régimes, un silence de fonctionnement accru, une transmission automatique à variation continue, etc.

Une famille 48 V disponible en 2024

Proposer des moteurs 48 V, c’est bien. Encore faut-il les marier avec des éléments compatibles. Brose a bien prévu cela, notamment avec des batteries. Le pack supérieur devrait présenter une capacité énergétique de 814 Wh. Si l’équipementier semble vouloir prendre une place plus importante dans le monde de la petite mobilité branchée, il faudra en revanche attendre l’année prochaine pour que sa famille 48 V soit disponible.

Fin février dernier, l’entreprise familiale se réjouissait de célébrer la fabrication de son deux-millionième moteur pour vélo électrique. Il sortait de son usine de Berlin qui emploie 150 collaborateurs. La courbe montre une explosion de la production. Le seuil du premier million a été atteint en sept ans, de 2014 à 2021. Mais il n’aura fallu que 2 ans de plus pour doubler ce volume.

C’est un des points mis en avant fin février dernier lors de l’événement interne Ride&Feel organisé à Berlin pour les clients de Brose. Les caractéristiques principales de la famille 48 V avaient alors été révélées à des invités soigneusement sélectionnés. Tous les moteurs de la marque sont Made in Germany, avec une part de 89 % de composants en provenance de l’Union européenne.


Les bons plans vélos électriques

Tous les modèles de vélos électriques

Sur le même sujet

Annonces

Commentaires

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments