Coup dur pour Bafang : ses ventes de moteurs pour vélos électriques se sont effondrées

Le chiffre d’affaires du chinois Bafang s’est effondré en 2023 et le bénéfice de l’entreprise est passé de 66 millions d’euros (2022) à 16 millions d’euros. Ce spécialiste des motorisations pour VAE n’échappe pas au marasme qui frappe le secteur depuis début 2023. Mêmes causes, mêmes effets : effondrement des ventes en Europe (notamment en Allemagne et aux Pays-Bas), tensions géopolitiques qui perturbent les flux logistiques et surstocks mondiaux de vélos électriques ont impacté le motoriste chinois, au même titre que ses concurrents. Pour autant, Bafang mise sur une reprise prochaine du marché et vient de construire une nouvelle usine.

Les semaines passent et se ressemblent ! Au fur et à mesure de la publication des résultats 2023 des acteurs du marché du vélo électrique, on retrouve la même analyse : une mauvaise année, mais des perspectives à moyen terme qui s’éclaircissent. Qu’ils soient équipementiers, tels Shimano, ou fabricants de vélos électriques, comme Giant et de nombreux autres (seul Orbea semble avoir tiré son épingle du jeu en 2023) ; tous subissent un large retrait de leurs ventes.

Les ventes de moteurs centraux pour VAE se sont effondrées de 53,9%

Bafang ne fait pas exception. Avec un effondrement de son bénéfice de 75 %, consécutif à une baisse des ventes de 32,3 % (un peu plus de 4 millions de moteurs vendus en 2023), Bafang prend de plein fouet la crise du vélo sur le marché européen, et notamment aux Pays-Bas et en Allemagne. Signe avant-coureur d’une prochaine évolution du marché vers des vélos électriques moins onéreux, les commandes de moteurs-roues intégrés (3/4 de la production en 2023) n’ont diminué que de 28,8 % tandis que les moteurs centraux s’effondraient de 53,9 %.

Malgré ces conditions de marché difficiles, Bafang poursuit ses investissements, tant en termes de R&D, que de fiabilisation et standardisation de ses produits ; mais aussi pour fluidifier ses exportations. Pour anticiper la reprise du marché des vélos électriques, Bafang a ouvert une toute nouvelle usine de vélos électriques à Tianjin et installé une part importante de sa production de batteries au lithium et de systèmes d’entraînement haut de gamme à Suzhou.

La Chine représente un marché énorme pour le vélo électrique

Objectifs : accélérer les exportations vers le reste du monde, mais aussi pénétrer son marché local (Chine) qui est balbutiant. Comme le souligne le rapport financier de Bafang, « 55 millions de deux-roues électriques sont vendus chaque année en Chine, dont 49,5 millions sont des vélos électriques. Cependant, la majorité des vélos électriques distribués en Chine utilisent encore des techniques et des technologies de batterie anciennes en raison de leurs faibles barrières techniques, de leurs prix abordables et de leur adaptabilité aux exigences des consommateurs chinois ». Deux objectifs atteignables à court terme pour Bafang !

En effet, avec près d’une centaine de types de moteurs différents, le motoriste chinois dispose d’une large gamme de produits adaptables à de nombreuses configurations de vélos électriques. Un socle solide qui, selon les termes du rapport financier 2023, « leur confère un fort avantage concurrentiel et une clientèle beaucoup plus large, leur donnant une base solide pour leur expansion commerciale ».

Jean-Luc Poncin
Jean-Luc Poncin

Journaliste

De formation scientifique, Jean-Luc est un journaliste diplômé du CFPJ. Passionné par les projets et les technologies qui gravitent autour de la transition écologique, il collabore régulièrement sur différents médias liés à l'énergie et à la mobilité.


Tous les modèles de vélos électriques

Sur le même sujet

Annonces

Commentaires

2 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
ARNAUD
1 jour il y a

Que valent vraiment les Bafang ? Solide? Voir durée de vie ?

Toto
2 jours il y a

Si la Chine se met au VAE comme elle s’est mise au VE, les historiques ont du souci à se faire. De quoi voir s’effondrer leurs ventes qui s’effondreront en s’effondrant, pour être en ligne avec l’article. Effondiantre !